Share

système complet de VJing pour le tournage de "Chacun sa Nuit"Chacun sa nuit...

Il n'y a pas que dans le scénique qu'on peut faire appel au VJing... Depuis quelques années, Stello Productions travaille avec une autre société de production de films, Mezzanine Films, pour résoudre des problématiques techniques ou habiller en vidéo un décor.

Dans le cas du tournage du court-métrage "Chacun sa nuit", film dans lequel une jeune femme évolue dans l'univers d'une entreprise de visio-chat de charme, il fallait donner la possibilité aux comédiennes de réagir en Live avec un logiciel... qui n'existe pas.

La solution demandée par la réalisatrice du film, Marina Diaby, constitait à :

- proposer deux types d'interfaces :
la première "classique" permet aux "clients" de converser avec leur hôtesse 1minute maximum. Après quoi, un écran de déconnexion s'affiche aussitôt. La deuxième interface, "VIP", décorée différemment, dispose quant à elle d'un compteur de 10min.

- gestion du compteur :
en fonction des scènes, le compteur peut démarrer à une valeur précise au lieu de sa valeur max.

- gestion de plusieurs clients :
dans une pièce du lieu de tournage se trouvent plusieurs "clients". Ils doivent se succéder en ligne (clients successifs). Certains sont enregistrés à l'avance. Il fallait donc une solution permettant de switcher entre des sources live et vidéo.

- rendu style compressé :
bien entendu, il n'était pas question d'afficher la qualité native mais comme si le signal avait été compressé. Avec du lag, des artéfacts de compression, etc...

Pour répondre à ce cahier des charges, j'ai décidé d'utiliser Arkaos GrandVJ avec des cartes d'acquisition Live et des contrôleurs MIDI. J'ai écrit au préalable des filtres Quartz Composer pour altérer la qualité des vidéos (Motion Blur, diminution du Frame Rate, carrés aléatoires de compression, lags).

Sur place, la gestion du système a été aussi simple qu'efficace. J'ai pu répondre aux exigences de dernière minute du chef opérateur. En effet, il fallait ajuster la colorimétrie de divers éléments de l'interface qui n'étaient pas restitués correctement par l'écran filmé par la caméra RED, sans sacrifier la couleur de peau du personnage filmé. Rien de plus simple avec les outils mis à disposition par le logiciel.

Ainsi, ce qui paraissait être un système compliqué s'est avéré ne pas être un frein dans la dynamique de tournage et permettre à la réalisatrice et aux comédiens de jouer avec le "logiciel" comme s'il existait.

VJ Stello.